Premières coutures

Le titre est un peu mensonger, car ces projets ne sont pas les tout premiers en couture.
Il y a quelques mois, une amie m’a fortement motivée à me lancer dans la couture et m’a enseigné les rudiments. Avec elle, j’ai réajusté des rideaux, et j’en ai fait d’autres de A à Z.
Un peu plus tard, j’ai fait un coussin avec ma grand-mère. Elle m’a tout de suite appris à coudre les fermetures éclair ! C’était un chouette projet mais je n’ai plus retouché à ma machine depuis et j’avais un peu tout oublié.

Mon amie m’avait plusieurs fois parlé des cours de couture incroyables qu’elle avait pris avec Vanessa, à la boutique Wonderland de Bruxelles.

C’était toutefois un petit budget et j’ai attendu l’occasion de Noël pour me les faire offrir : 2 cours de 3h pour apprendre les bases et faire deux projets que voici : un coussin et un sac.

Les cours de Vanessa sont en effet très clairs, précis, et captivants.

img_7950

Pour le premier cours (le coussin), j’ai réappris la base. Droit fil. Epinglage du tissu sur le patron, découpe. Repassage. Couture droite, ourlets. Couture sur relief.

Pour ce premier projet. J’ai choisi un tissu fin, donc plus souple.

J’ai malheureusement oublié de vérifier les références des 2 tissus choisis à ces cours, désolée !

img_7954Au 2e cours (le sac), on a dû se rappeler la première leçon et refaire l’épinglage et la découpe. Vanessa nous a expliqué les premières coutures à faire.

Puis nous avons appris à surjeter. Je l’avais déjà fait avec ma grand-mère, et j’adore faire ça ! Peut-être mon obsession avec la perfection. Le travail est tout de suite tellement plus propre une fois surjeté !

Nous avons appris à faire les anses, et des coutures visibles bien propres.
Pas d’autres nouveautés avec ce sac.

Pour ce projet, j’ai craqué pour un tissu magnifique avec lequel Vanessa a fait une robe de soirée incroyable qu’elle expose dans sa boutique ! Le tissu est plus cher, mais vraiment beau.

Sitôt rentrée de ma leçon, et pour ne pas tout oublier, j’ai appris à mon compagnon à coudre le sac. Et j’espère maintenant ne plus quitter la machine trop longtemps !

Camille

img_7959

Publicités

Les coccinelles de Camille

Lors d’une de nos virées shopping, Camille était à la recherche d’une petite pochette pour son sac à main, elle avait craqué pour plein de petites choses, mais, grosse maline que je peux être , je lui avais dit « Je peux te la faire si tu veux ! »….

Et me voilà parti dans une galère sans nom…

Nous avons tout acheté chez Véritas :

– tissu à coccinelles

– passepoil

– fermeture éclair

Pour la doublure, un restant de beige était idéal.

ImageLa première étape fût de couper le tissu à la bonne taille. Je me suis servie d’une forme en carton pour arrêter de reproduire à la règle. (Je me suis déjà trompée plusieurs fois de quelques millimètres, et je préfère pour les petits modèles faire des patrons en « dur »). Pour une découpe propre et précise, j’utilise toujours mon cutter rotatif, c’est très pratique !
J’ai fait 4 pièces : 2 dans le tissu extérieur et 2 dans la doublure.

La deuxième étape, j’ai cousu en une fois : 1 doublure et 1 tissu sur chaque pan de la fermeture éclair.

ImageLe pied de biche pour fermeture éclair est obligatoire ! Il est facile d’utilisation. La couture est sur l’envers comme cela elle ne se voit pas. J’ai ajouté une couture sur l’extérieur pour bien écarter le tissu de la zipette et faire une jolie ligne.

MATOS 1

Pour la troisième étape, la fixation du passepoil tout autour de la pochette, j’ai d’abord cousu le tour de la doublure, je l’ai fermé à l’intérieur en quelque sorte. Puis j’ai fixé au bâtit l’extérieur sur la doublure comme ceci :

COTE 1

Ensuite, j’ai posé le passepoil, puis recouvert par l’autre tissu, toujours au bâtit !

passepoilPour garder les tissus tendus, afin de ne pas avoir de surprise au moment de l’ouverture de la zipette, j’ai gardé fixé les tissus en place au niveau de la fermeture éclair pour éviter les plis grâce à de petites pinces :

fixation passepoil

Une fois tout cela bien fixé, il ne restait plus qu’à ajouter les petits renforts sur les côtés : des petites pièces que j’ai faites pour renforcer les extrémités de la fermeture éclair. J’ai souvent eu dans des vêtements achetés, des coutures qui lâchaient sur ces extrémités. Je veux éviter cela, grâce à ces pièces.

Piece cote

J’ai tout cousu en une seule couture qui fait tout le tour pour un résultat final net et propre.

C’était simple, jusqu’au moment où j’ai fixé les tissus sur la fermeture éclair, c’est là qu’est apparue la vrai difficulté. Je n’arrivais pas à comprendre comment fermer cette pochette sans passer par un couture extérieur. J’ai préféré continuer sur cette lancée, mais je sais que la prochaine fois, je réfléchirai mieux à cette construction et pourrais faire cette même pochette sans couture apparente.

Detail fini

Malgré le temps que j’ai mis à la faire, Camille est contente et une petite pochette unique !

Elle peut y ranger tous les accessoires dont elle avait besoin !

FINI

Allez, j’y retourne !

Bonne couture !

Eva

La première et pas la dernière !!

Quand mariage il y a, robe il faut…

Donc pour le mariage de Des Brides et… je me suis lancée ! Et oui, c’est la première chose que j’ai faite pour moi, rien que pour moi.J’aurai mis du temps à passer le cap, mais ça y est, je l’ai fait !

J’avais vraiment peur de créer pour moi. J’ai commencé par les sacs qui sont les plus faciles pour la plupart. Puis les vêtements pour bébé étaient l’étape 2 et maintenant il va bien falloir se lancer et faire des choses pour les « Grands ».

EntièreDu coup, pour cette première, j’ai choisi un modèle classique, dit de niveau débutant, mais qui avait sa pointe d’originalité : un magnifique dos !!

Il s’agit de la Robe Belladone de Deer&Doe.

Pour le tissu, je suis allée au kaléïdoscope, comme d’hab me diraient certaines…

J’ai pris le parti de faire ce modèle avec 2 tissus différents, et des ornements voyants :

Dos détail

– Pour le haut, le dos bas et la jupe c’est une toile de coton assez légère bleu/vert. (Par contre, il froisse facilement… Une heure de voiture aura eu raison de la dizaine de minutes de repassage… Je suis arrivée toute plissée)

– Pour le dos Haut, les poches et la ceinture, c’est un joli Liberty à fleurs avec un rappel du bleu/vert dans les pétales.

– Pour le biais, un crème clair qui est en accord avec le fond du Liberty.

– Pour la fermeture éclair, je suis allée chez Véritas à Louise. Je l’ai prise beige en accord avec le Liberty également.

Copie, pose et découpe du patron et du tissu étaient très simple. J’ai juste rallongé la jupe car je ne suis pas fan de mes jambes, donc je les cache un peu plus.Patron

Après avoir tout surfilé, le montage s’est effectué sans accro. Juste les poches, comme c’était mon premier modèle « à suivre », je n’étais pas en totale confiance avec ce qui était écrit. J’ai donc tout bâti à la main avant de coudre…

PocheJe l’ai même essayée avant de la coudre, car j’avais peur d’avoir loupé une instruction ou une information importante. Et en fait, tout était OK.

J’ai donc tout cousu, sans aucune angoisse.

Une fois fini, vers 14h30, soit une heure avant le départ pour le mariage, je me suis rendu compte qu’elle était trop longue et que toute cette masse bleu/vert de tissu uni ne rendait rien, mais alors rien du tout…

DSC_5449

Du coup, j’ai coupé dans la masse, avec mes gros ciseaux, je me suis attaquée à cette jolie robe qui n’avait rien demandé !

J’ai fini cette robe environ 15 minutes avant de partir pour le mariage, j’ai même pas pris le temps de poser les pièces « parmentière » de la robe (le bas de la jupe), j’ai mis du biais à la place. Faut dire que comme je l’avais découpé au dernier moment, le biais cachait bien la misère de mon tissu non surfilé…

Au final, cette robe est très jolie, mais avec les tissus que j’ai choisis je ne trouve pas trop d’occasion de la mettre. Je vais sans doute la raccourcir pour en faire une tunique à porter avec un jean.

Dos entierIl faut également que je fasse des progrès pour les finitions, et que j’arrête de faire des choses la veille pour le lendemain !

Quant au modèle, je vais le refaire d’ici peu car j’ai eu des idées de modifications à apporter au patron, et puis je progresse doucement mais sûrement ! Mais je vous montrerai cela dans un prochain post…

Bonne couture !

Eva